Mardi 28 Mars 2017

Mis à jour:01:04:08 PM GMT

Vous êtes ici: Hébergements Gîtes La cabane perchée

La cabane perchée

Cabane perché, nuit insolite

Prenez de la hauteur!

Petits, vous rêviez de vivre en harmonie avec la nature, dans une cabane construite par vos soins, en haut de l'arbre au fond du jardin? Vous imaginiez votre maison perchée et rêvassez des heures dans les branchages découverts?

La cabane perchée de Normandie réalise ce rêve d'enfant avec des moyens d'adulte. Pas de recyclage d'objets inutilisés par les parents pour construire la cabane... Celle-ci se veut haut-de-gamme, moderne et confortable.

A 2 mètres 50 au dessus du sol, vous accéderez à votre cachette par un escalier. Une fois installés, un sauna/hammman sera vous apaiser de votre minime effort d'escalade, une cuisine équipée sera mise à votre disposition pour vous préparer un dîner romantique ou d'aventuriers, avant d'observer depuis la terrasse de votre mirador les étoiles et la lune, allongés dans un hamac. Ne vous inquiétez pas pour la nuit, la cabane comprend deux chambres doubles et une simple équipées de lits confortables.

Au cours de votre séjour, les enfants profiteront des jeux mis à leur disposition et les parents apprécieront de pouvoir accéder, avec une réduction, au centre de bien être du Center Parc à proximité. Pour rester dans l'esprit de votre escapade nature, vos déplacements sur place peuvent se réaliser uniquement à bicyclette.

Retrouvez le charme et l'apaisement naturels en élevant votre ligne d'horizon.

Auteur : Laurianne Ploix©

Renseignements pratiques
La cabane perchée : passez la nuit dans un arbre aménagé, à seulement 115 kms de Paris.

Tarifs : la nuit pour 2 personnes de 132 à 234 € selon la saison et les prestations.

Dates : Ouvert toute l'année
Horaires : Check-in 15h; check-out 12h
Lieu : 1 rue de la forêt, 27130 Les Barrils
Pays : France

Contacts
Tél. : 02 32 32 31 21 - 06 62 34 40 31
Fax : -
Email
Site internet

Géolocalisation

Latitude : 48.72237
Longitude : 0.81431

Twitter

Mes Tweets

Follow Insolitissimo on Twitter